À propos

Tu pourrais te présenter en quelques mots ?

Bien sûr ! Je m’appelle Dryss, et ça fait deux ans que je ne possède plus la carte 12-28 au moment où j’écris ces lignes. J’ai un problème pour définir où j’habite puisque ça change beaucoup trop souvent sur ces trois dernières années ; tout comme mon emploi d’ailleurs. Et pour aborder rapidement le thème de cet endroit, voici maintenant quatre ans que j’ai acheté mon premier véritable appareil photo : un Canon 600D. Avec un seul objectif : le 50mm f/1,8 (bon, ok, c’est surtout parce qu’il n’était pas très cher !). Je n’ai jamais eu autre chose pour photographier pour le moment.

Et donc comme ça, tu te mets à avoir un blog ?

Et oui, je suis (enfin ?) tombé dedans. Pour être franc, on m’y a un peu poussé : quelques amis d’abord, et mon égo a fait le reste en mettant mes appréhensions en boite. C’est comme ça qu’après plus de quatre ans de photographie, je viens de créer en ce début du mois de mars 2017 mon propre blog de photos ici même.

Rue de la portrait photo, c’est quand même étrange comme thème non ?

Oui… mais très vite, depuis mes débuts, il s’est imposé à moi. J’ai essayé d’explorer les différents type de photos possibles. Il y en a où j’ai la sensibilité d’une fourchette en plastique, la photo animalière et les paysages se bousculant pour la première place du classement. Par contre, j’ai une véritable passion pour les autres, et leur portrait. Portrait au sens large, pas uniquement du visage, mais aussi des corps dans leur ensemble. Les émotions, les ressentis, les histoires qu’on devine au travers d’un regard et les sentiments cachés dans la position des mains. Mais ce qui a été le plus étrange, c’est lorsque j’ai commencé à prendre autre chose en photo que mes amis. Les gens de la rue, les inconnus qui m’entourent.

Alors, c’est vrai, je fais aussi parfois d’autres types de clichés, comme par exemple de la photo minimaliste ou d’objets. Elles sont sur ma galerie photo Flickr. Mais ici, je souhaite montrer surtout les autres. Ceux qu’on croise dans la rue sans y prêter attention, tout comme ceux qu’on côtoie tous les jours sans jamais faire attention à quel point ils sont remarquables.

Mais pourquoi vouloir exposer ça ici ?

J’aurais souhaité, lorsque j’ai commencé, avoir quelques conseils sur la photo portrait. À plusieurs niveaux : qu’est ce qui anime les photographes à en faire, la façon dont ils s’y prennent et la sensibilité que ça demande. Du coup, je vais essayer d’expliquer à chaque fois l’univers qui a entouré la photo prise. Et donner aussi un avis, qui n’engage que moi, sur la façon d’appréhender la photo de portraits.

Mais je n’ai pas la science infuse bien sûr, et donc je suis aussi près ici à débattre et échanger sur la pratique, tant qu’elle permet à tous d’évoluer !

Bien que tu ais tracé ton chemin seul dans cet univers, qu’est ce qui t’a guidé pour persévérer dans ce domaine ?

Deux phrases simples. L’une de Robert Capa : “Si votre photo est ratée, c’est que vous n’étiez pas assez près”.
L’autre d’une amie photographe (bonjour Élodie !) : “Il n’y a pas de personne non photogénique, il n’y a que de mauvais photographe”.

 

Un petit mot de la fin ?

Un grand merci à vous, pour avoir poussé les portes de ce blog ;  je vous souhaite une bonne visite et bonne lecture. En espérant que les photos vous plaisent 🙂